Soutenez nous ... Cliquez ICI

BBLa : l’un des deux orphelins de la chatte noyée rue Zola – frère de BBZo

Fiche descriptive à venir*

Nom : BBLa

Date de naissance : mai 2016
Mâle castré, identifié, vacciné : typhus, coryza, leucose

Son histoire :

BBLa ainsi que son frère BBZo ont eu un départ très difficile dans le monde des humains. En effet, leur maman a été piégée par un couple d’octogénaire qui l’ont noyée sans état d’âme aucun. La police est intervenue rapidement grâce au témoignage de leur voisine qui avait vu la chatte dans le piège, et lorsqu’ils sont arrivés chez le couple, ils l’ont trouvée, hélas, morte, noyée encore trempée, dans un sac poubelle au fond de leur jardin.

Aux côtés de la Fondation 30 millions d’amis et Bardot, l’Ecole du chat libre de Saintes a porté plainte, et monsieur a été condamné. Cette horreur a eu lieu rue Zola à Saintes, nous lui avons donné le nom de Zola, afin qu’elle ne soit pas morte dans l’anonymat. Pour cette raison, les 2 chatons que nous avons pu récupérer ont été prénommés, BBZo et BBLa !

1 à 2 semaines plus tard, grâce à la solidarité des riverains du quartier concerné, des chatons, au nombre de trois, nous ont été signalés faisant les poubelles. Le troisième a disparu, il n’a sûrement pas survécu. En revanche, nous avons réussi à récupérer les 2 autres petits. Ils étaient âgés d’environ 7 semaines, ce qui commence à être un peu limite pour des chatons qui ne connaissent pas l’humain et qui sont nés dans la rue. Ils étaient donc très sauvageons ! BBZo s’est avéré le plus « accessible » et une famille a eu un vrai coup de coeur pour lui et l’a adopté bien qu’il soit assez farouche. Depuis c’est devenu un chaton sociable et câlin, juste un peu hyperactif ! Quant à BBLa, c’est resté « mission impossible », il est donc resté dans sa famille d’accueil. Au jour d’aujourd’hui, il est toujours difficilement approchable, sa nounou arrive parfois à le caresser du bout des doigts pas très longtemps, ça progresse un peu ! Il n’est pas méchant du tout et vit lui aussi dans un petit coin de paradis au milieu d’une tribu qui l’a bien accepté. C’est aussi le « fils spirituel » de Chacha qu’il adore ! Ces deux-là ont beaucoup de tendresse l’un envers l’autre …


A l’adoption : non

Share This