06 51 60 04 37 contact@edclsaintes.fr
Soutenez nous ... Cliquez ICI

Quand on vous dit qu’on ne chôme pas !
Une belle histoire de sauvetage à vous raconter ce soir…
Une belle chaîne de solidarité, de rencontres avec des gens responsables, impliqués et soucieux du respect de la vie animale 

Tout d’abord Morgane qui nous appelle ce midi car elle essaie sans succès, depuis 2 jours, de récupérer un chat (chaton ?) qu »elle entend miauler, coincé dans un trou sous une plaque d’égout, dans le centre ville de Saintes.
Ensuite, Claire et moi, qui allons jeter un oeil pour voir ce qu’il est possible de faire.
On a apporté de la nourriture mais pas de trace du chaton.
Claire a alors l’idée de tremper un mouchoir papier dans le jus du thon et de le descendre dans le trou, enroulé au bout d’un fin bâton.
La pêche est bonne ! Elle sent le chaton tirer sur son bâton.
Quelques minutes après, on l’entend miauler et, après avoir jeté un peu de thon dans le trou, on finit par apercevoir une chatonne tricolore !
Affamée, elle se jette sur le thon.

Le trou est trop profond, la faille par laquelle le chaton s’est glissé (ou est tombé ?) est trop étroite  la main passe, mais pas sûr qu’elle ressorte facilement, et de toute façon, vu la profondeur, faudrait pouvoir rentrer le bras.
Alors, coup de fil à la mairie, et là 2 personnes géniales !
Tout d’abord Mme Thomazeau, qui réagit immédiatement, se renseigne sur qui peut intervenir et me rappelle quelques minutes après pour m’annoncer qu’un de ses collègues de la voirie sera là dans 5mn.
Et puis 5mn après, un monsieur de la voirie, Mr Bert, arrive et après plusieurs tentatives réussit à soulever la lourde plaque de fonte !
Apeurée, la chatonne, environ 3-4 mois, recule dans le fond de la cavité.
Je l’appelle en tendant ma main vers elle, elle hésite puis s’approche pour chercher une caresse …
J’en profite pour la saisir par la peau du cou et je la remonte, puis on la met dans la cage de transport qu’on avait apportée.

Elle miaule à fendre l’âme pendant de longues minutes, jusqu’à ce qu’on l’installe au calme, chez une bénévole, en dépannage en attendant de pouvoir la mettre dans une FA.
Après une grosse séance de câlins-ronrons (le « moteur » a démarré de suite !), elle s’est apaisée, a bien mangé et fait une sieste bien méritée
Quand elle aura récupéré de ses émotions, dans quelques jours, nous la mettrons à l’adoption.

Nous savons de source sure qu’elle n’a pas de famille.
Je suis sure qu’elle en fera craquer plus d’un(e) !

Encore un énorme MERCI à Mme Thomazeau et à Mr Bert pour leur réactivité, leur aide et leur humanisme

Je n’étais pas sure en appelant la mairie qu’on m’écouterait et que quelqu’un interviendrait et bien si !
Je trouve que c’est important de le mentionner, d’autant plus qu’on croyait trouver le chaton dans un tunnel d’égout et qu’en réalité c’était une cavité fermée dont elle n’aurait pas pu sortir toute seule, la « sortie » étant trop haute pour grimper et trop étroite pour sauter
Isabelle

Share This