Vous achetez souvent sur Zooplus ? Soutenez nous en cliquant ICI

Je me suis retrouvée un pleine campagne de stérilisation un genou à terre  contrainte et forcée de lâcher prise et de me mettre au repos le plus strict, santé oblige …

Et là qq chose de fabuleux s’est passé ! Car pour la première fois depuis la création de l’association, je n’avais pour ainsi dire jamais levé le pied, ou au mieux, quand je le faisais, c’était l’angoisse au ventre, car mon inactivité figeait l’association …

Mais ça, c’était avant !

Et oui, car depuis, je suis entourée d’une équipe de titans qui ont tout déchiré pendant ma convalescence ! Je suis bluffée, scotchée, et si reconnaissante

Je me félicite d’être si bien entourée, par des personnes qui savent travailler en équipe, se concerter, dans le respect de notre règlement intérieur, avec des mots d’ordre garants d’un bon fonctionnement : organisation, communication, autonomie, solidarité, efficacité

C’est donc en toute sérénité que j’ai pu me soigner, l’esprit tranquille, sans anxiété aucune, j’avais même oublié ce que farniente voulait dire ! ça m’a fait un bien fou !

Mention spéciale à Geneviève qui gère un des postes les plus difficiles de l’asso, le téléphone. Mais pas que, car non seulement, elle gère et elle assure, mais elle va sur le terrain pour évaluer les situations, elle trappe, et réussit aussi des médiations délicates avec certains riverains …

Il y a 1 an, j’étais en pleine crise d’adolescence associative existentielle, pour faire court, je pensais que j’allais tristement tout arrêter, faute de moyens humains et financiers. Aujourd’hui, l’association a « mûri », s’est enrichie à tous les niveaux, et je suis heureuse de ne pas avoir baissé les bras, ça en valait sacrément la peine !

Notre toute première campagne de stérilisation s’est achevée le 15 août dernier. Je n’ai pas encore fait le décompte précis, mais je peux d’ores et déjà annoncer que nous avons stérilisé, identifié et remis sur leur territoire une cinquantaine de chats, dont une trentaine de femelles. Nous avons retiré de la rue une vingtaine de chatons.

Pour finir, je réitère mes plus sincères remerciements à toutes celles et ceux qui ont su tenir la barre du navire, et un énorme merci aussi à tous ceux qui, par le biais d’Isabelle, m’ont adressé leur soutien par leurs doux mots

Share This